Travailleurs non européens

slant-separator

Faire venir des travailleurs non européens en Roumanie est un processus long, qui peut prendre jusqu’à 4 mois. La procédure se déroule en trois étapes :

  1. L’approbation du travail
  2. Visa de travail d’un an (type D)
  3. Permis de travail et résidence personnelle en Roumanie

À l’issue de la dernière étape, un travailleur non européen peut travailler pour l’employeur qui a lancé la procédure. La relation de travail peut, bien entendu, être résolue à tout moment. Un nouvel employeur n’a pas besoin de relancer toute la procédure, si le sponsor initial du visa remet un document spécifique à un employé. Après un an, un visa de travail peut être renouvelé pour environ 100 euros, y compris notre service.

Documents

slant-separator

Si vous souhaitez embaucher un résident d’un pays tiers et effectuer les démarches vous-même en tant qu’entreprise, veuillez trouver une liste des documents que vous devez réunir pour embaucher un citoyen d’un pays tiers.

  • Curriculum vitae (CV) du candidat, qui contient également l’attestation d’absence de casier judiciaire, d’aptitude médicale et de connaissance minimale de la langue roumaine,
  • Certificats d’études et diplômes, traduits et notariés, conformément à la loi ; certains doivent être accompagnés du certificat de reconnaissance délivré par le ministère de l’éducation et de la recherche, dans les conditions prévues par la législation en la matière,
  • Documents attestant de la qualification professionnelle si elle est nécessaire pour un poste de travail,
  • Copie du document de passage de la frontière (passeport valide, document de voyage, copie du permis de séjour en Roumanie, etc,)
  • Casier judiciaire ou autre document de même valeur juridique délivré par les autorités du pays d’origine ou de résidence du candidat, et
  • Deux photos au 3/4
  • Demande officielle d’emploi d’un salarié non européen émanant d’un employeur,
  • Procuration d’un représentant d’entreprise qui demande un permis de travail et un visa,
  • Certificat d’enregistrement de l’entreprise (original et copie du registre du commerce),
  • Certificat délivré par l’Office du registre du commerce, qui atteste l’absence de trace d’une faillite en cours,
  • Certificat fiscal qui confirme le paiement des impôts pour le dernier trimestre, délivré par les autorités fiscales dans la juridiction territoriale du siège de l’employeur,
  • Description de l’emploi et des postes vacants,
  • Preuve de la publication de l’offre d’emploi dans un journal reconnu (par exemple, un extrait de journal),
  • Offre d’emploi,
  • Copie du procès-verbal de la sélection des candidats à un poste vacant (date, nombre de candidats et raison pour laquelle un candidat a été sélectionné),
  • Casier judiciaire d’un employé.

Nous sommes là pour vous aider !

CONTACTEZ-NOUS